The Bling Ring : miroir d’une société dictée par le Star système

Film d’ouverture au festival de Cannes en 2013, The Bling Ring réalisé par Sofia Coppola relate l’histoire d’un groupe d’adolescent réunis pour cambrioler des maisons de stars hollywoodiennes. Inspiré de faits réels, le film expose des jeunes prêts à tout pour réaliser leur rêve : devenir des stars en volant leurs parures (bijoux, vêtements, sacs …)

Le star système, présent aujourd’hui dans les sociétés occidentales, est le sujet principal du film. Il expose une société (ici américaine) dirigé par le spectacle où toute l’activité sociale (réseau sociaux, télévision, journaux …) joue un rôle dans son élaboration. Dans le film par exemple, les médias s’empresse de sur-médiatiser l’affaire en plaçant sur un même piédestal les jeunes voleurs et leurs victimes : les stars. On peut aussi évoquer les 800 demandes d’amis que Marc a reçu sur Facebook pour avoir été arrêté. Il les a toutes accepté sans regarder qui lui avait envoyé ces invitations.

Dicté par le spectacle, les adolescent recherchent un certain statut social et une certaine évasion dans la consommation exubérante dont font preuve les stars d’aujourd’hui. Elles consomment en quelque sorte pour nous par procuration. A travers ces vols, les protagonistes pensent combler tous ce qui leur manques en tant qu’être incomplet qu’on pense tous retrouver dans le spectacle et plus particulièrement dans la célébrité. Marc illustre bien cette pensée lorsqu’il avoue avoir effectué ces vols car il essayait de changer sa vision de lui même qui était : « je ne me suis jamais vu comme quelqu’un qui aurait la classe … j’avais toujours ce complexe, je trouvais toujours que les autres étaient plus beau. »

Le film émet sa propre critique sur cette société de consommation spectaculaire en exposant les Etats-Unis comme une société au culte de star, adulatrice de n’importe qui ou n’importe quoi afin de sortir de leur banalité quotidienne. « Ça montre bien que les Etats-Unis ont une fascination perverse pour les Bonny & Clyde »

On peut donc affirmer que The Bling Ring illustre parfaitement la société de consommation dont nous parle Jean Baudrillard mais aussi de la société du spectacle évoqué par Guy Debord.

Un commentaire

  1. The Prof · février 15, 2015

    Excellente réflexion sur un excellent film!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s